241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2015

"Epreuves, Exorcismes" (éditions Gallimard, 1946, renouv. en 1973)

Dans la version de 1946, vingt-trois chants composent "La Marche dans le tunnel", que Henri Michaux alors résidant en France, fit paraître sous pseudonyme (Paques-Vent) dans les Lettres Françaises, revue imprimée par Roger Caillois à Buenos Aires (n°11, 1er janvier 1944) : cette Marche comptait alors 20 chants.

LA MARCHE DANS LE TUNNEL

Chant quinzième.

Dénature ! Dénature !
On dénature le café. Il fait des soucoupes. On dénature le maïs, et il fait avancer les locomotives et reculer la paix.
On dénature le clair, et des noms nobles que l'on croyait connaître prennent un sens qui gifle et fait rougir.
Les mots blasphémés, terrible leur cavalerie ! s'ajoutent à l'insomnie des événements.

Ce fut aussi l'époque de l'obscurcissement des villes.

                                                                             Henri Michaux

Les commentaires sont fermés.