241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2018

La folle journée du 1er mai 2018

Après le journal "Le Monde", c'est au tour de "Libération" au jour d'aujourd'hui de noter que ce 1er mai 2018, le zélé du roi et ses deux fieffés coquins se sont aussi "amusés" du côté du Jardin des Plantes, à Paris. Le "seul" souci pour ces gros bras est que, à présent, on filme, même les illustres parvenus : et c'est heureux pour la démocratie.
Les images de la scène incriminée, supprimées sur le portable de celle qui a été plaquée contre un arbre, histoire de... avant que d'être interpellée pour des motifs pas bien clairs (pas de chance : le portable de ladite fonctionnaire du Ministère de la Justice a pu filmer ces instants) ces images donc ont pu être récupérées sur sa carte mémoire, grâce à un logiciel dédié.
Qu'en dire ? Ce qui se faisait autrefois en toute "transparence" : où dénoncer tel manquement sans apporter de preuves équivalait à de la diffamation est désormais passible, après avoir été filmé, d'être porté au vu et au su de tout un chacun. Éternelle version de l'arroseur arrosé.
Notons aussi que le vocabulaire du monarque en poste n'est plus ces jours-ci de son rang : "qu'ils viennent me chercher !" est de la pure rhétorique de provocateur. Pour terminer par ces temps si chauds, grand merci à la presse, quand elle ne se contente pas de parler d'une seule voix de sujets au programme. Amitiés partagées, Daniel Martinez

PS : il va sans dire, l'ex-gorille du roi a oublié de mentionner cette virée sans titre au Jardin des Plantes in "Le Monde" 27 juillet pages 8-9, ses propos y étaient recueillis par Gérard Davet, François Krug et Fabrice Lhomme.

Les commentaires sont fermés.