241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2019

Le passage

im Robert Walser

Vienne le cri sec d'un oiseau dans le silence pur
témoigner que la neige ce matin est le tremblé
d'un nouveau monde tu repenses à Walser
dans ses instants derniers cueillant à travers
les éclats d'un mirage son imparfait présent
qui prit en s'éclipsant les rumeurs
et les marges rousses des racines d'un chêne
pour des reliefs de comptines pour des vignes d'or
quand chavire le jour sous les flocons grimés de vent
vienne le cri sec d'un oiseau le velours des feuilles mortes
compter légères les secondes reines
dans une étreinte où les astres libres
se déroutent
de leur trajectoire
où le philtre du plaisir se fait lunaire

son regard bleu d'enfant posé sur la ville impériale
aux rides déliées qui s'allongent et plus encore
emportent l'étreinte d'un regret
sous une vague toute en cristaux de sel
où va la flèche amuïe la vallée muée
avec l'esquisse d'une esquive se perdre
comme pour toujours


Daniel Martinez

Les commentaires sont fermés.