241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2020

Chemin faisant

Nappe liquide en aval
d'autres terres naissantes

et bleu de foudre
traversant l'image
avec une lenteur inaccoutumée
elle s'ouvre
dans la splendeur
de cette ville de ton enfance

c'était si beau c'était ici
et comme ailleurs
un peu comme à l'orée du monde
en attente
en préparation
un qui-vive sans autre objet
que d'entrer dans la mémoire
de notre monde labile
de glisser depuis le grand pavois
sur la surface lisse d'un lac
dont on ne voit pas le fond
ni l'eau même
pas une feuille ne frissonne
pas une brindille ne craque
Tout est là rien ne se dit
Quel calme !
et toi qui cours
qui cours derrière la porte verte
dans l'univers suspendu
avec la flèche de Zénon
qui vole
et ne vole pas
retiens ton souffle
dans la nature stupéfaite
c'était si beau c'était ici


Daniel Martinez

Les commentaires sont fermés.