241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2015

Pourquoi dit-on : une "égérie" ?

Parlant de madame de Staël, l'historien Louis Madelin écrit : "Son ambition visait à être l'Egérie des hommes d'Etat.", c'est-à-dire leur conseillère.
Il faut remonter au VIIe siècle avant JC pour trouver la première Egérie. A cette époque, Numa Pompilius est roi de Rome. C'est un souverain sage et pacifique, qui réussit à éviter toute guerre durant son règne. Il fit bâtir des temples, institua des fêtes, et donna ses premières lois à Rome. Cependant, jugeant comme beaucoup de chefs d'Etat qu'un peu de sublime ne ferait qu'accroître sa popularité, il inventa Egérie. Cette nymphe, assurait-il, n'était visible que pour lui seul et c'était elle qui inspirait les décisions qu'il avait à prendre.
On voit encore, dans le vallon de la Caffarella, près de Rome, les ruines de la grotte et de la fontaine où Egérie, cheveux dénoués, robe flottante et pieds nus, apparaissait au roi Numa pour, disait-il, lui transmettre les messages des dieux.

27/10/2015

Origine de l'expression : "avoir des yeux de lynx"

Mère de Madame de Staël, Madame Necker (1737-1794) disait : « Le cœur a des yeux de lynx » ; mais Malherbe, plus justement, employait l’expression « yeux de Lyncée ».

Lyncée est mêlé à deux épisodes mythologiques principaux : l’histoire des Danaïdes et le périple de Jason sur le navire Argos. Le roi Danaos avait marié ses filles (les Danaïdes) à leurs cousins. Il leur avait ordonné de les tuer pendant leur sommeil. Hypermestre se refusa d’agir ainsi. Elle réveilla Lyncée pour qu’il s’enfuie, et fut punie de prison pour sa félonie. Elle réussit à s’échapper et rejoignit Lyncée, en eut un fils, Abas, arrière grand-père de Persée.

Lors de l’aventure (complexe) dans laquelle Jason entraîna d’éminents personnages (p. ex Orphée donnant la cadence aux rameurs), c’est Lyncée qui pilota le navire de Argonautes. Il pouvait voir le fond de la mer, à travers les murailles, son regard aussi bien traversait les nuages noirs.

Lyncée tirait-il son nom du lynx ? Cet animal, disait-on, était doué d’une vue extraordinaire et de pouvoirs étranges. Sous Pompée, il était exhibé dans les amphithéâtres où il obtenait un vif succès. La confusion entre Lyncée et le lynx se fit en France dès le Moyen Age.

26/10/2015

Une page de mon Journal

Le  partage  des  dimensions 


   Le chêne feutré qui la nuit s’endort a laissé derrière lui l’après-midi d’un jour, ses lambeaux, son odeur d’ambre persistante. Elle baigne dans une lente apesanteur... D’un coup on entendit la pluie cliqueter sur les feuilles, piquer le carreau jusqu'à ne plus distinguer qu’un roulement continu. Un éclair vibra quelques secondes au ras des maisons, silhouettant une construction en lames à jouer. Touchant presque la surface de la peau, elle prêtait, l’ondée, au corps même des choses environnantes un tremblement, au-delà du Temps.
 
   Et tandis que je m’interrogeais sur le sens de ces images qui s’entrechoquaient à la limite de la conscience, affaiblie, que j’avais de ma personne – de ces images que le jugement, comme pour s’en défaire transformait, contre moi, en traces d’encre griffonnées à la hâte sur une feuille – une délicieuse nostalgie m’envahit. Que je ne saurai décrire précisément. Quand le retour vers soi peut aussi ouvrir le cadre, en dénoncer les limites arbitraires.

   Dans le fond de la pièce, le miroir allonge sa durée. Sa surface toujours fluente offre aux yeux ouverts ce que le regard a retenu du monde, qui s’écoule. Au-dehors il débusque, sous un halo lumineux, un passant, pressé.
   Fugitive apparition, au bord du cercle immense où se débat la Vie. Recueillie sur elle-même, il émane de la ville entière une vapeur, un léger vertige. Et le silence peu à peu se fait.

                                                                                      Daniel Martinez

09:34 Publié dans Journal | Lien permanent | Commentaires (0)