241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2017

Ma douce jouvence

MA DOUCE JOUVENCE.jpg

Ma douce jouvence, Daniel Martinez

 

        Où l'arabesque trouve
        sa loi de gravitation
Où la terre malaxée au feu
devenue Arbre-Femme-Oiseau-Totem
à elle-même se suffira
piquée des vents et vertes fougères
        Où là-bas bouche-nacelle
        nous sommes de l'après à l'avant
        la forme et le fond confondus
      dans l’œil du cerf
        mille abeilles réinventent la nue
La peau en ses intimes géographies
et le blason inversé
gravé sur le verre gréseux de la porte-fenêtre
        livre son mystère
        la perle sur le e de ton i
        Soleil à son tour

Daniel Martinez

10:22 Publié dans Arts, Journal | Lien permanent | Commentaires (0)

05/03/2017

Journal indien : Shiva face aux forces du mal

SHIVA.jpg

miniature indienne, artiste anonyme

09:57 Publié dans Journal | Lien permanent | Commentaires (0)

25/06/2016

La naissance de Diane

A vous toutes et à vous tous qui me suivez d'un oeil attentif, la bonne nouvelle dont je tiens à vous faire part : ma deuxième fille, Diane, est née !**

J'ai demandé à Pacôme Yerma de vous parler plus précisément de ce prénom, lisez plutôt :

Le prénom de Diane vient du latin "Divus" et "dium" le ciel, donc aussi "deus" ; elle est donc la "Divine", et comme "deus" était le dieu du ciel diurne (dies : jour), elle était "la lumière du jour".
Fille de Jupiter (Zeus) et de Latone (Leto), elle vint au monde avec son frère Apollon (dieu du soleil et de la musique).
Elle était la "Dame des Animaux sauvages" dont elle prenait le plus grand soin mais aussi chasseresse ; et la "protectrice de la jeunesse". Mais elle pouvait être cruelle et vindicative.
Comme Apollon était le Soleil, Diane (Artémis) était la Lune. On l'appelait aussi Luna (Sélené) ou Phébé.

                                                                        Pacôme Yerma

19:00 Publié dans Journal | Lien permanent | Commentaires (0)