241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2019

La revue du mois, pour "Décharge"

Bonjour à toutes et à tous,
Diérèse 75 est élue "Revue du mois" par nos confrères de "Décharge". Nous avons des auteurs communs, vous n'êtes pas sans le savoir : comme Antoine Emaz, qui nous a quittés il y a peu, ou Evelyne Morin, Ariane Dreyfus, Patrick Argenté, Jean-Luc Coudray et bien d'autres... Amitiés partagées, Daniel Martinez

CAIRN BLOG.jpg

 

23/12/2018

Pour patienter...

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai choisi ces 15 extraits de poèmes & proses, à paraître dans le prochain Diérèse, dont j'ignore encore la date de sortie précise, n'ayant pas tous les textes en main. Bien sûr, je n'ai pas présenté tous les participants, il s'agissait juste de vous donner un aperçu du numéro 75.

N'imaginez pas que ce sera chose facile... Dans un temps relativement limité, je dois jongler avec toutes sortes de contraintes, ballotté de creux en creux, de crête en crête. Certains d'entre vous me font le plaisir de commenter le blog, je ne puis toujours leur répondre mais j'y suis très sensible. D'autres s'intéressent à ma santé : oui, cet automne m'a été difficile, le temps humide ne m'est guère favorable - certes, c'est de l'ordre du détail quand importe plutôt ce qu'ensemble nous arrivons à créer, avec ce peu au départ : pour illustrer, je travaille sur un ordinateur portable qui m'a été prêté et qui aura bientôt huit ans d'âge. Qu'est-ce à dire ? La création échappe aux simples arguments matériels, une évidence à rappeler.

Alain Duault, présent dans le numéro 74 et qui m'a écrit il y a peu, mentionne que Diérèse fait "confiance en notre monde sans boussole", "multipliant les pistes". Voilà qui est justement observé. M'annonçant par ailleurs que ses poèmes paraîtront dans un livre qu'il vient d'achever : La cérémonie des inquiétudes, qui sortira au printemps 2019 chez Gallimard.

Oui, notre monde qui se cherche, qui s'égare, en passe de se noyer dans ses contradictions, n'en est pas moins source de vie, riche de ses projets (et des pages qu'il arrive tant bien que mal à tourner). Plus que tout autre, le poète la porte, cette vie, au devant de lui. Si c'est dans l'inconnu que nous évoluons, l'espoir constitue cette force souveraine qui nous aide à sortir de nous-mêmes pour réfuter le chaos qui nous menace. "Comme s'il n'y avait que cela : s'offrir." (Pierre-Albert Jourdan). J'ajouterai : offrir à l'inessentiel et à l'inconsistant ce qui en soi est soucieux de faire corps et de juguler les forces antagonistes.

Bonnes fêtes à toutes et à tous, amitiés partagées, Daniel Martinez

22/12/2018

Bernard Grasset, auteur et traducteur (de ses propres poèmes, en grec et en hébreu) nous accompagnera in Diérèse 75

    L’homme pense :

    Profond est le puits,

    Vaste le silence.

    Mélodie et victoire.

    L’olivier et la vérité,

    Le feu sauve,

    L’ami se cache.

 

Bernard Grasset

extrait de Poèmes bilingues 3