241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2020

Jean-Claude Pirotte, en ses oeuvres...

PIROTTE  31.jpg

     Souffle de l'eau souffle du vent
     sur l'eau de notre humanité souffrante
     sous le nectar des syllabes
     et des mots pour soulever le monde
     l'ancien corps aux confins des feuillages
     avec les poussées des nuages
     dans le peu d'épaisseur de la durée
     le front mouillé de sueur fine
     contre ce dehors la grive au toit
     murmure cent façons d'être
     et de se retirer

 

     Souffle des mains courbure des ans
     toujours les transes et les combats
     de notre empire fragmentaire
     comme un soir d'été où les abeilles vont
     en essaim conforter notre soif de survie
     souffle inquiet des ultimes entités
     une seule larme sur l'index de Diane
     le temps d'un battement de cœur paraît
     château de l'âme mise à mal

 

     Souffle de la lampe qui t'éclaire
     engrange le temps et calme le jeu
     de cette vie à vau-l'eau
     l'air chante au centre de ta chair
     sur ton carnet d'émotions
     prend le chemin à rebours
     des somptueux galions d'hier encore
     veines d'opale gradins de l'horizon proche
     par la brèche qu'il garde libre
     d'aller et venir au regard
     de notre science désarmée

 

Daniel Martinez
14/3/2020

20:41 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (0)

26/02/2020

Dan Ramaën, au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, du 14/3 à fin juin 2020

arbre BLOG.jpg

Exposition - Photographies
WALDEN

de Dan Ramaën

Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale


Pour cette carte blanche, Dan Ramaën traduit en image notre rapport au temps et à la nature, écho visuel au Temps est la rivière où je m'en vais pêcher de David Gauchard, metteur en scène. Deux créations en résonance, librement inspirées de l’œuvre d'Henry David Thoreau.

21:30 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (0)

18/02/2020

L'oeil du cristal

Sans titre.jpg

 

          L’eau qui court sur la pente est ce peu
          que recueille la main les lèvres sont premières
          sous l’illusion du petit matin qui vaque
          j’avance parmi toi à la fleur du feu
          au souffle coulis des sphères
          tout est là recueilli et les veines de l’air
          captent la lumière réinventent la partition
          qui porte le chiffre du monde
          cette vapeur clémente, ce halo de bonté
          que diffuse la chair alentour


Daniel Martinez

08:11 Publié dans Arts, Eden | Lien permanent | Commentaires (0)