241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2017

Isabelle Lévesque sera présente in Diérèse 70

Au plus léger

 
Tu retenais le monde.
La course gardait la hâte en secret. Nous découvrions ce que protégeait le jour en sa source, les strates, couleurs dissociées de l’arc tendu. Il fallait attraper le soir. Rien n’est moins sûr. Alors ta venue changeait l’ordre et nous, certains, cheminions.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

                                                                  Isabelle Lévesque

Eric Barbier sera présent in Diérèse 70

L’éclaircie peut-être enfin.

La lumière nouvelle (elle, un don de la plus ancienne naissance) pour mieux vivre la vérité de l’achèvement, la vertu originelle de l’abandon.

La mémoire instaure dans cette clarté l’ivresse découragée de celui qui reste, de celui qui demeure sans partage.
Fortune lumineuse et commune du dernier chant le soir du merle et l’immensité du ciel que l’on devine juste.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


                                                                            Eric Barbier

Augustin Givord-Bartoli sera présent in Diérèse 70

Au faîte de Vénus


Depuis la nuit des temps, les aînés content aux bleus
Une histoire essentielle, une belle aventure ;
Les chevaliers en herbe apprennent sur la vie.
Il s’agit d’un mystère que des générations
De chercheurs de tout bord ont tenté de percer.
Ce n’est pas une course, une chasse au trésor,
Même si sans mentir, le but est de l’atteindre.
Point majeur sur la carte, mais nul ne peut le peindre,
Secteur indéfini pour sensations en or,
Hypothétique Eden : mirage ou vérité ?
Ni celles qui toujours l’évoquent avec passion,
Ni les fiers étalons ne jurant que par lui,
De ce cercle ne peuvent dénouer la quadrature.
Seule la septième lettre tonne au faîte des cieux.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


                                                      Augustin Givord-Bartoli