241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2018

Diérèse 73 :Jacques Merckx, avec "Histoires de la rue Riquebus"

"Il était venu frapper à ma porte emprunter une petite somme d’argent qui lui était, disait-il, indispensable pour vivre jusqu’à la fin du mois. Il me regarda fixement et ajouta qu’il me rembourserait le vingt du mois suivant. “Ton baratin, je n’y crois plus, prends : (je lui tendais une coupure de 10 euros) ça c’est un cadeau, mais c’est le premier et le dernier en même temps.”


Je l’ai revu quinze jours plus tard, qui avait démonté son chauffe-eau pour économiser un dépannage, mais il restait avec des pièces dont il ne savait que faire..."

 

Jacques Merckx

Diérèse 73 :Patrice Dimpre, avec "La cérémonie des escarres"

"Je marche à l’ombre dans la ville, ayant abandonné le ciel,
Toutes les rues permettent de le dissimuler.
Et de se dissimuler.
Ville, je t’aime.
Mais tu ne fais pas attention à moi, vilaine ville.
Ville, je te signale ma disparition.
 

. . .
 

Tout se transforme.
Les anciens montreurs d’ours sont remplacés par les nouveaux montreurs d’ours.
On me dira : ce sont toujours des ours.
Oui, et non.
On leur a supprimé le miel..."

 

Patrice Dimpre

Diérèse 73 : Jean Bensimon, avec "Ce que fut ma vie"

"Je songeais à ce que fut ma vie en marchant de long en large dans la pièce du palais où je travaille. Quand, d’une fenêtre, j’aperçus un homme à cheval qui entrait lentement dans la cour pavée. Hirsute, la barbe broussailleuse, le visage émacié, barré d’une cicatrice, couvert de boutons et de griffures, les yeux hagards, ses mains pendaient sur la bride plus qu’elles ne la tenaient. Il semblait épuisé. Et la monture ne valait guère mieux. Une certaine lourdeur caractérisait sa démarche. Des naseaux coulait une bave blanchâtre, un pansement sommaire recouvrait une plaie au flanc droit mouillé par la transpiration. Ce n’était plus un cheval mais un fantôme de cheval. Combien les six cavaliers de l’escorte semblaient en comparaison frais et alertes ! Deux d’entre eux mirent pied à terre pour aider l’homme à descendre. Ils le tenaient fermement sous les aisselles et par la taille..."


Jean Bensimon