241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2019

La substance du feu

GRECE BLOG  II.jpg

 

               Les nuages se sont écartés

               il ne reste à voir que ce qui se lève

               et prend forme sur la colline silencieuse

               les demi-tons creusés par la substance du feu

               la légende et les âges conjugués

               Ne sois ni une action ni un discours

               mais la prime ébauche de l'esprit

               où germent d'anciennes subtilités

               les bourgeons diamantés des pierres

               bruissant de bleu d'ocre et de pers

               mouchetés d'une abstraite poussière

               Ne sois que toi d'un degré à l'autre

               passé la dernière nappe du sommeil

               un peu de poudre blessée

               vers l'été intérieur avec ses masses vivantes

               et touffes incrustées là au passage

               à même le corps évocateur du poème

               comme doucement battent tes paupières

               dans l'intervalle des doigts

               la terre mobile enfin capturée

 

Daniel Martinez

15/08/2019

Pierre Gabriel (1926-1994)

GABRIEL BLOG.jpg

SPIRALE BLOG.jpg

Ce que le monde te raconte,

Préserve-le comme un secret

Scellé sous l'écorce et la chair.

Au fond de tes yeux veille encore

L'innocence du premier regard.

Chaque syllabe en toi fait don

De sa lumière au jour qui la suscite

Et, d'un souffle, renaît pour mourir

D'une autre vie, d'elle-même jaillie.

L'été, la nuit, tout l'habite à jamais,

La neige, le galet, l'oiseau perdu

Et cette flaque où le ciel nu respire.

 

Pierre Gabriel

06:19 Publié dans Auteurs | Lien permanent | Commentaires (0)

10/08/2019

Pierre Dhainaut, "Voix d'ensemble", Les Deux-Siciles, mars 2002 (Fontainebleau), 75 exemplaires c/o Daniel Martinez, 8 avenue Hoche, 77330 Ozoir-la-Ferrière

Un poète d'importance, Pierre Dhainaut : précisément celui qui m'a donné envie d'écrire en poésie comme on cueillerait à la volée des poignées d'écume, sans façon. A l'oreille encore, une façon de retrouver entre les lignes, dans l'écoulement des vers, le chant de cette huppe entendue en rêve, ou dans un demi-sommeil, celui de l'enfance, primordiale.
Mais trêve de digressions, lisez plutôt de que dit Lucien Wasselin de Voix d'ensemble. Amitiés partagées, Daniel Martinez

* * *

Pierre Dhainaut donne à lire une mince plaquette qui regroupe deux suites de poèmes de forme assez différente. Le poème n'est pas seul à respirer est composé de 8 poèmes assez amples qui courent chacun sur une page. Que ce soit sur la pierre, le sable, le ciel... est une suite de 24 tercets assez indépendants les uns des autres (tant ils ressemblent à des aphorismes, une suite à l'image de la liberté de composition qui est celle de Pierre Dhainaut) mais qui forment un tout traversé par une logique rigoureuse, par le regard que porte le poète tant sur le monde qui l'entoure que sur son activité d'écriture...

Pierre Dhainaut explore toujours le domaine qui est le sien : un paysage extérieur autant que mental, traversé par le souffle, celui de l'art, mais aussi celui du corps  :
     "Et que ce soit le corps,
      la lande, l'air doit passer."
Mais ce paysage est aussi celui de l'écriture, de la poésie, car c'est aussi dans la poésie que le souffle s'incarne. Qu'est-ce qui fait aller à la ligne ? Qui fait que le souffle se coupe ? Quelle volonté ou quel obstacle ? Le ton est grave car la mort est nommée. Mais devant la plage, devant la page, la vie est la plus forte :
     "Pourtant
      tu continues"
affirme Pierre Dhainaut. Poésie empreinte d'un profond accord avec le monde, non celui de la marchandise et du spectacle, mais celui des éléments naturels dans lesquels s'inscrit le corps, celui "des veines du bois" ou "d'un vol d'hirondelle" dont il faut s'inspirer... Poésie où gravité et sérénité sont les deux faces d'une même réalité : la vie.


Lucien Wasselin