241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2019

"Signes possibles d'une trahison", Patrice Blanc, avec des gouaches de Jacques Coly, éditions Les Deux-Siciles, décembre 2009 (6 €)

Un titre plutôt étonnant me direz-vous : car qui donc au juste, du poète au plasticien, trahirait l'autre sans le savoir ? Dans ce jeu de bascule où l'objectif perd sa place et se fait l'ombre portée du subjectif, quel impondérable dirige nos vies, délitées dans le champ du réel qui n'est qu'un pis-aller pour le poète ? Qui est-il dans la foule, mais encore que devient-il face à l'autre lui-même, en regard ? Pour y répondre peu ou prou, lisez en toute impunité : Signes possibles d'une trahison. Amitiés partagées, DM

SIGNES POSSIBLES PATRICE BLANC.jpg

16/05/2019

"Un nombril limité d'étoiles" de Jean-Marc Couvé, éd. Les Deux-Siciles, mars 2007 (9 €)

C'est le vingt-quatrième titre de la collection Poésie, paru aux Deux-Siciles. Le poète Jean-Marc Couvé y voit ses textes accompagnés de vingt esquisses de Peter Neu, dont celle la couverture, que voici :

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX BLOG.jpg

Les traductions des poèmes de Jean-Marc Couvé en allemand sont de son fait :

 

Elle paraît, l'évidence
même - même si
la femme
est cachée dans les courbes,
les replis de sa robe,
à dessein -
onduler la dévoie !

 

Sie scheint, offensichtlich, irgend-
wie, so wie
Die Frau
ist in den Kurven
der Rockfalten
absichtlich versteckt -
zum Irreführen wellend !


Jean-Marc Couvé

10/05/2019

"Carnet d'Orphée et autres poèmes", de Thierry Metz, éd. Les Deux-Siciles, octobre 2011

Le fameux Carnet d'Orphée, préfacé par Isabelle Lévesque, écrit par Thierry Metz sur un agenda, en souvenir de la mort de son fils Vincent, mort en 1988, écrasé par un chauffard alors qu'il traversait la nationale 113, sous les yeux du père qui se sent responsable, et perd ses repères jusqu'à précipiter sa fin. "L'Orphée de tous ces instants, en recherche, en quête... qui n'a peut-être plus envie de se retourner. L'ayant devant lui, le visage qui s'efface."
Suivent des poèmes de Thierry Metz extraits des revues "Résurrection" et "Le Moule à gaufres".
Recueil important pour la compréhension de l’œuvre du poète Thierry Metz. L'imprimeur contacté alors, sans forcer son talent (il était proche de la retraite, grand bien lui fasse) a réalisé un assez bon travail. L'exemplaire ordinaire en vente à 12 € chez son éditeur. Quelques exemplaires à grandes marges sur Arches, encore disponibles...

 

Carnet d'Orphée.png