241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2017

"Trois études de mains", de Pierre Dhainaut

Ce qu'écrit Pierre va à l'essentiel, à preuve, cet extrait que je vous donne à lire, d'un ensemble qui paraîtra in Diérèse opus 71. Pierre est celui qu'au sortir de l'adolescence je découvrais comme l'idéal à atteindre en Poésie, loin de tous les artifices, si proche d'une parole de vérité, celle qui manque aux temps que nous vivons, gangrénés par le désir de paraître avant que d'être :

    "Sans l'avoir vu, Géricault peignit un naufrage,
    il ne l'imagina qu'en multipliant les esquisses
    de corps meurtris, il n'aurait pu parvenir
    autrement à la perfection de son art.
    L'atelier vide, l'horizon se resserre,
    mais le peu de temps qui lui reste,
    de force, il faut qu'il le dévoue
    à l’œuvre encore..."

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Pierre Dhainaut

28/06/2017

"Fragments d'un départ", de Pascale Alejandra

          Dans cette ville
          La projection n'a pas eu lieu
          La porte ouverte
          De l'ancienne muraille
          Dans la salle vide
          La mer immense
          Et le ciel traversé
          De mouvements
          De lumières
          Un peu partout
          Elle cherche

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


                           Pascale Alejandra

27/06/2017

"Plumages", de Jeanpyer Poëls, débutera par :

ENCRE VERTE


Il écrit pour que l’encre ne le couvre pas
une encre verte comme celle de Mandiargues sur la page
libère des idéogrammes
qui résolvent le rêve d’un mot un oiseau
sous la langue et impatient d’être mémorable.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


                                                    Jeanpyer Poëls