241158

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2015

Matthieu Messagier, à suivre...

En soirée, je vous présenterai un opus de Matthieu Messagier, édité chez Electric Press.
A bientôt, Daniel Martinez

16:35 Publié dans Auteurs | Lien permanent | Commentaires (0)

27/07/2015

Deux pages dactylographiées de Jude Stefan publiées dans Diérèse

Pour vous, ce texte de Jude Stefan, qui fera sourire certains, grincer des dents d'autres (il y a même une faute d'inattention, que le poète et conteur a laissé passer, je vous la laisse retrouver). A l'issue, l'auteur, contrairement à la plupart, m'a remercié pour cette publication dans Diérèse, en affranchissant son pli de deux timbres, le second étant polonais (levant ainsi un pan du voile de mystère dont il aime à s'entourer). Voici :

STEFAN  I.jpg

STEFAN  II.jpg

 

 ¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨
¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨

00:53 Publié dans Auteurs | Lien permanent | Commentaires (0)

24/07/2015

Matthieu Messagier : "Faut payer pour voir (Au rendez-vous des Nouveautés) Poème"

Un extrait du livre de Matthieu Messagier, paru le 22 juin 1995, édité par Electric Press à 300 exemplaires :


Faut payer pour voir
(Au rendez-vous des Nouveautés)
Poème



Je traînais avec l'alouette les
cinémas étaient au coeur, les asphaltes
brusquement mouillés entre deux
séances stagnaient la mort oubliée
d'on se demande bien pourquoi il
y a autant de rues la perspective
ne le gagne à personne de la ramasser
n'importe où départ en verre de violette
notes de tête en panier de rhum
coeur sage d'acacia inchangé
santal fouillé de vanille couché sur
un lit d'ambre de civette sous la lune
est perlée de lumières d'abord et muette
de cèdre chaud ou de musc ces
milliers qui jalonnent les voies endormies
est retenu un accord unique celui
de l'orchidée et du jasmin à l'oubli
mystère et majesté viennent camoufler
le difficile artifice des phares que
refroidissent des carnets marins en
eau d'argent qui durcit ses ombres
d'organiser quelque soie sous le règne
d'un silence une brise venue tout
droit du parking jouit de sa surface
toujours améliorée il écarte les
parois de la chaleur de la nuit torride
pour y glisser des élans en étages...

                                  Matthieu Messagier

15:01 Publié dans Auteurs | Lien permanent | Commentaires (0)